top of page

L’horloge biologique, c’est quoi ?


As-tu déjà ressenti les symptômes d’un décalage horaire ("jetlag") lors d’ un voyage long-courrier ou des difficultés à t'endormir lors du changement d'heure? Il s’agit là d’ exemples types de désynchronisation de ton horloge biologique (troubles du sommeil, digestion perturbée, etc), preuve que ton organisme se comporte comme une montre.


En effet, le cerveau, qui joue le rôle d'horloge biologique centrale, synchronise les horloges périphériques de tes organes (coeur, poumons, estomac, intestins…) sur une durée d’environ 24 heures. Il agit comme un métronome qui donnerait le rythme aux différentes fonctions de ton organisme.


Nos horloges ( centrale et périphériques) rendent possible toute une série de fonctions physiologiques (sécrétion d’hormones, battements cardiaques, température du corps, digestion…) en respectant un schéma régulier.


Ainsi, synonyme de «nuit », la baisse de lumière naturelle, enclenche la sécrétion par le cerveau de la mélatonine, « hormone du sommeil », garante d’une régénération optimale de nos cellules. C’est pour cela que l’on parle d’un bon sommeil réparateur !


Pour bien dormir, je te conseille de te coucher le plus souvent à la même heure car le cerveau a une horloge biologique qui adore la routine. Mieux vaut se coucher et se lever à heure fixe le plus souvent possible… Lors du passage à l'heure d'été, tu peux faire une grasse matinée d’1h30 maximum mais pas plus, sinon, tu vas te décaler. Autre exemple : le lendemain d’une fête, mieux vaut ne pas dormir trop longtemps le matin pour être à nouveau fatigué(e) le soir et être prêt(e) à passer une vraie nuit de sommeil !


Outre la mélatonine, d’autres hormones et neurotransmetteurs sont impliqués dans ce processus de l’horloge biologique, comme la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline etc. De nuit comme de jour, ton corps produit des molécules qui rythment ta vie. La faim, le sommeil, la libido… Tout est lié à ton système endocrinien. Celui-ci libère des substances spécifiques à chaque moment de la journée.


L'heure à laquelle tu vas manger va donc avoir un impact sur ton métabolisme. Retiens que l’être humain est fait pour être actif le jour et dormir la nuit. Donc si tu soupes très tard le soir par exemple, tu risques de stocker plus et de prendre plus de poids. Des études le prouvent : en mangeant à 22h, tu élimines moins les graisses et tu vas stocker beaucoup plus. C’est pour cette raison d’ailleurs que les personnes qui travaillent de nuit ont tendance à être un peu plus en surpoids que les autres !


Souviens-toi : dans le cerveau, il y a une horloge biologique centrale qui gère toutes les hormones de notre organisme et si tu soupes très tard, cette horloge est déréglée !


Or, toute perturbation de ton horloge biologique peut entraîner des problèmes de santé tels que l’insomnie, la fatigue (coups de pompe), une prise de poids et même des troubles de la concentration.


La chronobiologie alimentaire, c'est quoi?


Les recherches en chronobiologie alimentaire ont montré l’importance de manger

quatre repas équilibrés sur la journée :


  • Un petit déjeuner protéiné et gras pour avoir une belle énergie après une période de jeûne d’au moins 12h la nuit ;

Attention aux apports de glucides « rapides » (viennoiseries, pâtes à tartiner industrielle, etc) : plus le pancréas aura à sécréter d’insuline, plus les risques d’hypoglycémie deux heures après la prise alimentaire sont prévisibles avec pour conséquences une chute d’énergie et de la nervosité, voire irritabilité dans la matinée.


  • Un dîner riche en protéines pour la satiété, un peu de sucres lents pour l’énergie, une graisse monoinsaturée et beaucoup de végétaux pour assurer l’équilibre acide-base ;


  • Un goûter « sucré » pour arriver au souper sans grignoter (frein aux pulsions)! L’idéal : quelques oléagineux, fruits frais, chocolat noir ou autre gourmandise saine ☺


  • Un souper léger pour ne pas nuire à une bonne nuit de sommeil : viande maigre ou poisson gras, légumineuses, légumes crus ou cuits (soupe repas…)


Si la vie moderne, les horaires de travail et la pression sociale sont parfois difficile à accorder avec notre horloge biologique, il est important de garder en mémoire son fonctionnement et d'essayer, si possible, de vivre en rythme avec elle.


N’hésite pas à me contacter si tu veux en savoir plus ! Je pourrai, si besoin, te guider sur le chemin d’une resynchronisation alimentaire.







Comments


bottom of page